Le développement de la filière technologique baptisée Palc, pour Plasma Adressed Liquid Crystal, va ainsi, grâce à cette association, pouvoir s'accélérer. Dès la fin de cette année, on devrait voir ...

Le développement de la filière technologique baptisée Palc, pour Plasma Adressed Liquid Crystal, va ainsi, grâce à cette association, pouvoir s'accélérer. Dès la fin de cette année, on devrait voir apparaître les premiers fruits de cette collaboration sous la forme d'un écran plat de 40 pouces, soit un mètre de diagnonale en démonstration. Dans un premier temps, Sony a collaboré avec Sharp concernant l'affichage et la possibilité de regarder l'image à partir d'angles de vision importants. Philips disposant d'une certaine avance dans la recherche liée à la consommation d'énergie et à la luminosité de l'image, un accord a été conclu valable jusqu'à la fin du mois de septembre 1999. Le trio rentre en concurrence directe avec trois autres grands fabricants de composants : Fujitsu, Matsushita et NEC. Aujourd'hui plus de 50 000 F sont nécessaires pour disposer d'un écran mural. Le premier modèle de téléviseur équipé d'écran à plasma Sony est commercialisé aux alentours de 30 000 F. Pas question pour l'instant de l'accrocher au mur. Selon Sony, les premiers modèles de série pourraient voir le jour lors des prochains jeux Olympiques de Nagano à l'été 1998 pour une production de masse dès l'année suivante. (La Tribune - 31/07/1997)