fabrication lui permettant d'utiliser le cuivre et non plus l'aluminium dans ses semi-conducteurs. Cette nouvelle technologie, baptisée CMOS 7S, va permettre à Big Blue de produire des puces plus pe...

fabrication lui permettant d'utiliser le cuivre et non plus l'aluminium dans ses semi-conducteurs. Cette nouvelle technologie, baptisée CMOS 7S, va permettre à Big Blue de produire des puces plus petites, 40 % plus puissantes et plus rapides que celles disponibles actuellement pour un coût de 20 à 30 % moins cher. IBM pense introduire cette technologie dans ses ordinateurs haut de gamme dès l'année prochaine. L'usine pilote de Fishkill produit déjà ce nouveau semi-conducteur qui sera fabriqué en plus grande quantité sur le site de Burlington dans quelques mois. Dès cette annonce, Wall Street ayant apprécié, le titre IBM a progressé à l'ouverture de 5,4 %. (Les Echos - Le Figaro - Le Monde - la Tribune - 23/09/1997)