Quel est le point commun entre l’électronique et la mauvaise haleine? A priori, il n’y en a pas… sauf pour la société allemande Siemens, qui a annoncé une drôle d’invention : le groupe travaille...

Quel est le point commun entre l’électronique et la mauvaise haleine? A priori, il n’y en a pas… sauf pour la société allemande Siemens, qui a annoncé une drôle d’invention : le groupe travaille au développement d’un téléphone portable capable d’alerter ses utilisateurs de la détection, d’une mauvaise odeur.

En matière d’usages, l’on pouvait penser avoir tout imaginé de nos portables. Mais tablant sur le souci que représente pour nombre d’utilisateurs la fraîcheur de leur haleine, Siemens a fait le choix de développer une puce électronique détectant les mauvaises odeurs. Mesurant moins d’un millimètre, la puce en question ne s’attache pas qu’à l’analyse de l’haleine, mais est aussi capable de jauger les niveaux de gaz atmosphériques.

Et à l’avenir, à quand la puce capable de détecter les mensonges de ses correspondants, la puce qui nous prévient de notre trop forte fatigue ou nous avertit qu’il est temps de se recoiffer ?!

(Atelier groupe BNP Paribas – 24/09/2004)