permettre aux internautes de juger de la qualité de ce type de site. Le ministère de l’Emploi et de la solidarité, en collaboration avec le Conseil national de l’Ordre des Médecins a lancé, en sept...

permettre aux internautes de juger de la qualité de ce type de site. Le ministère de l’Emploi et de la solidarité, en collaboration avec le Conseil national de l’Ordre des Médecins a lancé, en septembre 2000, le projet «qualité des sites e-santé». Ses objectifs: dégager un certain nombre de règles pouvant permettre à l’internaute de se faire lui-même une opinion sur la qualité du site consulté, assurer à l’usager que ceux qui se réclament de ces règles les respectent bien, et faire en sorte que ces règles soient adaptées et mises à jour au fur et à mesure que des nouveaux services se développent sur Internet. Ce projet associe tous les acteurs du secteur: UNAF, APF, ordres nationaux des professionnels de santé, université, centres hospitaliers universitaires et non universitaires, INSERM, CNRS, agence nationale de sécurité sanitaire des produits de santé, ANAES, CNIL, l’Assistance Publique et des personnalités qualifiées. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 27/03/2001)