Juillet 2002 : WorldCom, le deuxième opérateur longue distance des Etats-Unis, se place sous la protection de la loi sur les faillites, après la découverte de malversations comptables aujourd’hui...

Juillet 2002 : WorldCom, le deuxième opérateur longue distance des Etats-Unis, se place sous la protection de la loi sur les faillites, après la découverte de malversations comptables aujourd'hui estimées à environ 11 milliards de dollars.
Il s'agit de la plus grande faillite de l'histoire des Etats-Unis. Mardi, l'ex-PDG de WorldCom Bernie Ebbers a été rendu coupable par un tribunal de New York de neufs chefs d'accusation. Après une semaine de délibérations, le jury a décidé qu'Ebbers était responsable de la faillite WorldCom. L'ancien directeur financier Scott Sullivan, qui avait déjà plaidé coupable dans cette affaire a témoigné de la falsification par Ebbers des chiffres de l'entreprise.
Reconnu coupable de complot, de fraude et de sept autres chefs d'accusation liés à de fausses déclarations aux autorités boursières américaines, le coupable risque jusqu'à 85 ans de prison. Les avocats en charge de sa défense ont assuré qu'ils feraient appel de ce jugement.
(Atelier groupe BNP Paribas - 16/03/2005)