Le groupe anglo-néerlandais de presse et d'édition professionnelle, Reed Elsevier vient d'annoncer son intention de supprimer des emplois et d'investir sur Internet, deux mesures malheureusement lié...

Le groupe anglo-néerlandais de presse et d'édition professionnelle, Reed Elsevier vient d'annoncer son intention de supprimer des emplois et d'investir sur Internet, deux mesures malheureusement liées. Pour financer sa stratégie sur Internet, le groupe va en effet supprimer 1 500 emplois, principalement aux Etats-Unis, sur un total de 26 000 salariés. Cette opération permettra de dégager des économies annuelles de 170 millions de livres (271 millions d'euros). Ces suppressions d'emplois seront compensées par des embauches spécifiques Internet. Reed-Elsevier va investir 750 millions de livres en trois ans (1,2 milliard d'euros) dans de nouveaux projets de développement, les 9/10e étant prévus pour Internet. Les activités Internet ont généré en 1999 un chiffre d'affaires d'à peine 18 millions d'euros. Le groupe table sur un chiffre d'affaires des activités Internet de 1,6 milliard d'euros en 2002, soit environ un quart du chiffre d'affaires global. 420 millions d'euros seront investis en 2000, dont 55 millions pour le secteur information scientifique (Science Direct), 185 millions pour l'information juridique (la banque de données Lexis Nexis) et 180 millions pour l'information professionnelle (principalement pour la création de nouveaux "portails Internet"). (Christine Weissrock - Atelier Paribas 25/02/2000)