Les opérateurs doivent-ils craindre un manque de bande passante? Selon le cabinet d'études Current Analysis cité par Computeractive, le développement du réseau HSDPA (High Speed Downlink Packet...

Les opérateurs doivent-ils craindre un manque de bande passante? Selon le cabinet d'études Current Analysis cité par Computeractive, le développement du réseau HSDPA (High Speed Downlink Packet Access), un réseau mobile promettant des débits pouvant aller jusqu'à 1.8 Mo/s, devrait faire augmenter les transmissions de données sur les réseaux mobiles de 100% chaque année.
 
Pour permettre aux mobinautes d'échanger rapidement de multiples données (téléchargement, TV mobile, messagerie...), les opérateurs devront impérativement mettre à niveau leurs infrastructures, sous peine de les voir saturer.
 
Or ces investissements s'annoncent très lourds. Et dans un contexte de baisse des prix généralisée, ces financements risquent d'être d'autant plus difficile à assumer pour les acteurs des télécommunications mobiles.
 
Autre possibilité: louer de la bande passante à d'autres opérateurs. Mais encore faut-il pouvoir financer ces nouvelles dépenses. Certains pourraient bien dès lors se faire rapidement distancer...
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 28/02/2007)