Fondée en 1983 par deux chirurgiens-dentistes, Visiodent développe et distribue des logiciels et systèmes informatiques pour cabinets dentaires. Leader dans son domaine, elle détient aujourd’hui 30 ...

Fondée en 1983 par deux chirurgiens-dentistes, Visiodent développe et distribue des logiciels et systèmes informatiques pour cabinets dentaires. Leader dans son domaine, elle détient aujourd’hui 30 % du marché. L’ordonnance du 24 avril 1996 imposant la télétransmission généralisée des feuilles de santé d’ici à 2000 est à l’origine de son développement. Michel Ohnona, cofondateur de Visiodent, explique “à la date du 31 décembre 2000, tous les dentistes seront informatisés où ils n’existeront plus”. Seuls 10 000 cabinets sur un total de 33 500 sont pour l’heure informatisés.

Voulant s’introduire en Bourse dès le 9 septembre, Visiodent veut lever 30 millions de F (60 % par augmentation de capital, 40 % par cession) pour faire face à ce potentiel d’affaires. Cela lui permettrait de conforter sa place de leader. Visiodent veut contrôler d’ici au 31 décembre 2001, 36 % du marché.

Après avoir réalisé au premier semestre 1998 un chiffre d’affaires de 23,5 millions de F, Visiodent (36 salariés) espère atteindre les 40 millions pour l’ensemble de l’exercice (27,4 millions en 1997). Son résultat net s’élève à 1,5 million de F avec un objectif sur l’année de 1,9 million. La société pourrait aussi se diversifier dans d’autres métiers comme l’informatisation de centres de santé ou de cabinet de prothésistes et se développer en Europe du Sud ainsi qu’aux Etats-Unis. (Les Echos - 27/08/1998)