France. François Mauduit, le PDG de la filiale française du groupe électronique a assuré que la décision de Philips de fermer d’ici à 2002 un tiers de ses usines (voir la revue de presse du 3/11) t...

France. François Mauduit, le PDG de la filiale française du groupe électronique a assuré que la décision de Philips de fermer d’ici à 2002 un tiers de ses usines (voir la revue de presse du 3/11) touchera “extrêmement peu” les implantations en France “il y aura des corrections d’effectifs peu significatives, à la baisse ou à la hausse selon les cas”. Deux mois seront nécessaires au groupe néerlandais pour préciser son plan mondial de restructuration. Actuellement, Philips emploie près de 14 000 en France dans 23 sites, dont 12 usines. (L’Agefi Les Echos La Tribune 04/11/1998)