Au premier semestre 1999, Cofidur a réalisé un chiffre d'affaires de 614 millions de F, en recul de 22 % par rapport à la même période en 1998 (787,8 millions de F). Comme prévu, l'activité équipe...

Au premier semestre 1999, Cofidur a réalisé un chiffre d'affaires de 614 millions de F, en recul de 22 % par rapport à la même période en 1998 (787,8 millions de F). Comme prévu, l'activité équipementier du groupe a enregistré une perte significative due, en grande partie, aux coûts de restructuration. Le volume d'affaires de l'activité Grand public a chuté du fait de l'abandon programmé du marché des petits écrans générateurs de pertes. La cession de l'activité téléviseurs ne s'est pas réalisée. Une des autres solutions qui s'étaient présentées à l'annonce de celle-ci est en cours de concrétisation. Elle devrait être annoncée dans les prochaines semaines. Toutefois, la cession de l'activité plasturgie de l'usine, la production en Hongrie des châssis de téléviseurs et la concentration sur des écrans plus larges, permettent d'envisager une amélioration de la rentabilité. Le succès de l'activité PC (Continental Edison) permet de revoir à la hausse le volume de vente à la fin de l'année de 30 000 à 50 000 pièces. L'objectif d'un chiffre d'affaires sur l'ensemble de l'année de 1,3 million de F est maintenu. (Christine Weissrock - Atelier Paribas)