Certains pessimistes le disaient en mauvaise posture. C'est inexact. Le fabricant des "Blackberry" affiche une bonne santé financière. Déjà, cette semaine, la situation a basculé en sa faveur...

Certains pessimistes le disaient en mauvaise posture. C'est inexact. Le fabricant des "Blackberry" affiche une bonne santé financière. Déjà, cette semaine, la situation a basculé en sa faveur dans le conflit juridique qui l'oppose à NTP. Aujourd'hui, Research in Motion (RIM) annonce une hausse de 53 % de son chiffre d'affaires .

Sur l'année, les ventes du leader du marché s'élèvent à 560,6 millions de dollars, de quoi démentir toutes les rumeurs de fuite massive des abonnés vers des concurrents. 70 % des revenus sont tirés de la vente de combinés Blackberry. Les services comptent pour 19 % du chiffre d'affaires. Suivent les licences de logiciels (7 %) et le reste (4 %). Ce trimestre, l'entreprise a accueilli 645 000 nouveaux abonnés pour un total de 4,3 millions.

Une ombre plane encore sur le tableau : le conflit qui l'oppose à NTP pour violation de logiciels n'est pas terminé et RIM pourrait être interdit de vendre ses Blackberry sur le sol des Etats-Unis. En outre, le géant a revu à la baisse ses prévisions pour le trimestre en cours. La fourchette est passée de 700 à 750 millions à une fourchette prévue entre 590 et 620 millions de dollars.

(Atelier groupe BNP Paribas - 22/12/05)