Que ce soit des investisseurs privés, l’Etat ou des géants des nouvelles technologies comme Ali Baba, la Chine montre un appétit sans précédent pour les pépites de la silicon Valley israélienne.

Rédigé par Change It