Le coup est dur, pour IBM : la célèbre banque américaine JP Morgan Chase & Co a annoncé mercredi qu’elle annulait un contrat d’externalisation conclu avec Big Blue...

Le coup est dur, pour IBM : la célèbre banque américaine JP Morgan Chase & Co a annoncé mercredi qu’elle annulait un contrat d’externalisation conclu avec Big Blue. D’une valeur de 5 milliards de dollars et d’une durée initiale de sept ans, ce contrat établi en 2002 avait abouti au transfert de 4.000 salariés de la banque, dépendant de sa division de gestion IT, vers les effectifs du groupe informatique. Pour eux, aujourd’hui, retour aux bercails : d’ici à la fin 2004, ils se retrouveront à leur poste d’origine. Visiblement, la rupture de contrat n’intervient pas suite à un quelconque mécontentement des services livrés par IBM, mais plutôt à cause de la récente fusion de JP Morgan avec Bank One. La banque américaine a expliqué qu’elle avait développé ses capacités à gérer ses technologies et ses infrastructures. A l’origine, le contrat signé entre les deux parties prévoyait que Big Blue prenne en charge la gestion informatique de nombreux domaines du groupe bancaire, à commencer par celles de la banque de détail, par exemple. Finalement, IBM a tout de même précisé qu’il continuerait à fournir à la banque certains services et divers équipements à l’intention d’un nombre plus restreint de divisions. (Atelier groupe BNP Paribas – 17/09/2004)