Pour empêcher un déménagement de leurs outils de travail décidé par la direction, plus de 100 salariés de Panasonic ont soudé hier les trois portails de leur usine fermée depuis mardi. Afin de surve...

Pour empêcher un déménagement de leurs outils de travail décidé par la direction, plus de 100 salariés de Panasonic ont soudé hier les trois portails de leur usine fermée depuis mardi. Afin de surveiller nuit et jour les accès, les salariés ont dressé des tentes devant l'usine. Le conseil d'administration de Panasonic du 12 janvier a décidé de fermer les portes de cette usine, entraînant ainsi la suppression de 128 emplois. La production de magnétoscopes doit être transférée en Allemagne. (Libération - 03/04/1998)