A l'occasion de la Conférence de la Société Américaine de Physique (APS), le 25 mars dernier, Seagate Technology a présenté les résultats de recherches annonçant des densités de stockage de...

A l'occasion de la Conférence de la Société Américaine de Physique (APS), le 25 mars dernier, Seagate Technology a présenté les résultats de recherches annonçant des densités de stockage de données de l'ordre de 50 téraoctets par pouce carré (= 2,5 cm²). Pour une représentation plus factuelle, Seagate explique que cela représente plus de 3,5 millions de photos haute résolution, 2800 CD audio, 1600 heures de télévision ou la totalité du fonds imprimé de la bibliothèque du Congrès des Etats-Unis !

Le département de recherche de Seagate, acteur essentiel de la fabrication et de la commercialisation de disques durs) est en train de développer une technologie baptisée HAMR (Heat Assisted Magnetic Recording / enregistrement magnétique assisté par la chaleur), qui devrait permettre d'atteindre ces densités de stockage ultra élevées : en utilisant un rayon laser ou d'autres sources d'énergie pour chauffer le support d'enregistrement, au moment même où les bits de données sont enregistrés.

Selon Seagate, la technologie HAMR est une technologie-clé pour l'adoption du stockage de masse par des marchés émergents, car elle atteindra ces hautes densités de surface pour une structure de coût en rapport avec celle des disques durs actuels. C’est à l’horizon 2010 que l’entreprise estime la date de mise sur le marché de cette nouvelle technologie.

(Atelier groupe BNP Paribas – 07/04/2004)