Sega vient d’annoncer officiellement l’arrêt de la production de sa dernière console, la Dreamcast, fin mars 2001, pour se consacrer à l’édition de jeux. Toutefois la vente des consoles déjà produ...

Sega vient d’annoncer officiellement l’arrêt de la production de sa dernière console, la Dreamcast, fin mars 2001, pour se consacrer à l’édition de jeux. Toutefois la vente des consoles déjà produites et en stock se poursuivra (2 millions d’unités). Dans un communiqué, le groupe précise «l’activité des consoles de jeux est à un tournant. Il est de plus en plus difficile de gérer des activités à la fois dans la fabrication de consoles et l’édition de logiciels». Fin décembre, 2,32 millions de personnes avaient acheté une Dreamcast, soit 44 % de moins que prévu. Avec 8,15 millions d’unités vendues à ce jour, les ventes de logiciels de jeux sont aussi pour le moment inférieures de 34 % aux prévisions. Alors que le groupe réservait jusqu’à présent tous ses logiciels à ses propres machines, Sega va désormais devenir éditeur de jeux pour toutes consoles. Des accords auraient déjà été conclu avec Sony et Nintendo pour leur fournir des titres pour les consoles PlayStation 2 et Game Boy Advance. Un autre contrat a été signé avec la société britannique Pace Micro afin de visualiser des jeux Sega sur un téléviseur numérique grâce à un simple décodeur. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 1er/02/2001)