A l'heure où Intel déclare annoncer prochainement des résultats mirifiques pour son exercice 2003, son concurrent AMD n'a pas de quoi désespérer. Lancé en grande pompe l'année dernière, son fameux...

A l’heure où Intel déclare annoncer prochainement des résultats mirifiques pour son exercice 2003, son concurrent AMD n’a pas de quoi désespérer. Lancé en grande pompe l’année dernière, son fameux microprocesseur « Opteron », conçu pour fonctionner avec les applications d’entreprise tournant en mode 32 bits et en mode 64 bits, commence à porter ses fruits. Bristol-Myers Squibb, géant de l’industrie pharmaceutique, vient de signer un important contrat avec IBM et AMD. Etablis en mode cluster, les supercalculateurs d’IBM serviront aux calculs de la firme sur de nouveaux composants pharmaceutiques. Ce type d’architecture décentralisée a été jugé plus économique, d’autant que les serveurs IBM qui la composent tournent avec ces fameux « Opteron », dont l’ouverture aux 32 et 64 bits a été jugée essentielle par Bristol-Myers Squibb. En effet, les applications les plus performantes du géant pharmaceutique tournent sur un mode 64 bits, mais les plus anciennes sont toujours sur un mode 32 bits. Le montant du contrat n’a pas été dévoilé, mais la presse américaine considère déjà qu’il s’agirait d’un joli coup pour AMD ! Des serveurs Sun ont aussi été conçus avec des « Opteron ». Affaire à suivre de près cette année ! (Atelier groupe BNP Paribas – 14/01/2004)