développement. (voir aussi la revue de presse du 13/01). Siemens vient d'ouvrir un Centre européen de recherche et développement en microélectronique pour sa division semi-conducteurs à Sophia-Anti...

développement. (voir aussi la revue de presse du 13/01). Siemens vient d'ouvrir un Centre européen de recherche et développement en microélectronique pour sa division semi-conducteurs à Sophia-Antipolis. Ce centre qui emploie déjà vingt ingénieurs sera chargé d'élaborer les circuits pour les télécommunications et le spatial. D'ici trois ans, deux cents ingénieurs devraient être recrutés. Actuellement numéro douze mondial des semi-conducteurs avec une part de marché de 2,4 %, Siemens espère entrer dans le club des dix premiers mondiaux. (Le Monde 08-09 - Les Echos - la Tribune - 09/03/1998)