Après avoir essuyé des pertes et entamé une profonde restructuration, le numéro un mondial du stockage informatique a terminé son deuxième trimestre fiscal le 1er janvier par un bénéfice net de 10...

Après avoir essuyé des pertes et entamé une profonde restructuration, le numéro un mondial du stockage informatique a terminé son deuxième trimestre fiscal le 1er janvier par un bénéfice net de 104 millions de dollars (89,6 millions d'euros), contre une perte de 183 millions un an plus tôt. Sur les trois mois, le chiffre d'affaires réalisé s'élève à 1,8 milliard de dollars (1,56 milliard d'euros) en progression de 7,7 %. Pour le semestre, le chiffre d'affaires s'établit à 3,35 milliards de dollars (2,91 milliards d'euros), en baisse de 6,4 % et le bénéfice net à 74 millions, contre une perte de 423 millions il y a un an. Steve Luczo, son président, déclare "la demande du marché reste forte et la crise économique en Asie-Pacifique n'a pas eu d'effet important sur nos ventes car cette région ne représente que 15 % de notre chiffre d'affaires". Après avoir supprimé 10 000 postes et fermé plusieurs de ses usines, Seagate estime qu'elle devrait pouvoir consolider ses positions sur la seconde moitié de l'exercice grâce au maintien de ses marges à un niveau élevé (24 %) et à la reprise attendue. (Les Echos - 14/01/1999)