Philippe Nazet, créateur en novembre dernier de la société P2N à Essey-lès-Nancy, a choisi de vendre sur le Net des reproductions d'art de haut de gamme, respectant la matière d'origine "c'est un ...

Philippe Nazet, créateur en novembre dernier de la société P2N à Essey-lès-Nancy, a choisi de vendre sur le Net des reproductions d'art de haut de gamme, respectant la matière d'origine "c'est un marché en pleine expansion, surtout depuis deux ans. Mais la stratégie des grands musées comme le Louvre est élitiste, avec des implantations dans des quartiers chics destinées à une clientèle aisée". Vendant aujourd'hui essentiellement sur le mode "business to business" auprès notamment de chaînes comme les Galeries Lafayette ou le groupe Pinault, P2N mise très fortement sur l'essor du "business to consumer", la vente directe au consommateur final "Nous avons pour objectif d'être dans les dix meilleurs sites de vente français pour la fin de l'année, avec un catalogue de 15 000 références". La société s'attend à un volume de vente de 1 million de F par mois, sur la base d'un investissement publicitaire de 300 000 F sous forme d'achat de "cliks par mille" et d'un panier moyen de 500 F. Le site (worldmuseumshop.com) se présente sous forme d'une galerie virtuelle. Des accords ont été conclus avec plusieurs transporteurs permettant ainsi d'offrir deux formules de livraison : moins de deux jours ou entre huit à dix jours. Un accord vient également d'être conclu pour le marché américain avec la société de messagerie UPS. (Les Echos - 26/05/1999)