Malgré un repli des opérations en février dû à une phase des marchés légèrement en baisse, le leader des sociétés de Bourse en ligne, Charles Schwab a tout de même traité sur le mois 48 700 opérat...

Malgré un repli des opérations en février dû à une phase des marchés légèrement en baisse, le leader des sociétés de Bourse en ligne, Charles Schwab a tout de même traité sur le mois 48 700 opérations en moyenne par jour, 14 % de moins qu'en janvier, mais 18 % de plus qu'un an auparavant. Toutefois, pour la seconde fois en moins d'un mois, le service de Charles Schwab a été interrompu le 17 mars pendant un gros quart d'heure à l'ouverture des marchés. E*Trade, son concurrent, numéro trois aux Etats-Unis n'a pu, pour sa part, traiter les ordres de quelques uns de ses clients. Aussitôt bien sûr, les titres des deux sociétés ont plongé sur le Nasdaq. Immédiatement, les responsables de Charles Schwab ont indiqué, tout d'abord, que les clients pouvaient se rabattre sur ses services téléphoniques lorsque leur plate-forme Web connaissait des ratés. Mais surtout, le site sera prochainement capable d'absorber 250 000 ordres simultanés, contre 10 000 il y a un an. Les services téléphoniques seront capables d'absorber 6 500 appels simultanés, soit 40 % de plus qu'aujourd'hui. Le personnel de ses centres d'appels sera porté de 3 000 à 4 000 personnes. (Stratégies Télécoms & Multimédia - 26/03 au 02/04/1999)