communications financières. L'instrument essentiel de communication reste toujours le rapport annuel sur support papier. S'étant amélioré, il fournit de plus en plus souvent des informations par bra...

communications financières. L'instrument essentiel de communication reste toujours le rapport annuel sur support papier. S'étant amélioré, il fournit de plus en plus souvent des informations par branche d'activité, des données boursières. Le tirage de ces rapports représente encore 60 % du budget de la communication financière. Cependant, les sociétés ont recours à d'autres supports, comme le rapport annuel simplifié ou la lettre aux actionnaires. De nouvelles voies de communication sont proposées avec les CD-Rom ou Internet. Bien qu'utilisé encore de façon restreinte, Internet à un bel avenir devant lui, les sociétés appréciant sa couverture mondiale permettant de contacter des investisseurs internationaux. Ce qui freine encore aujourd'hui les sociétés, c'est en fait la dépense initiale pour le nombre d'utilisateurs relativement réduit. Quelques sociétés ont mis en place des serveurs Minitel. Certaines sociétés, plutôt que de posséder un serveur en direct, préfèrent passer par des solutions collectives comme le Cliff. Toutefois, la popularité des serveurs Minitel, tant pour la société que pour l'actionnaire, ayant tendance à baisser, on peut imaginer facilement qu'Internet finira par répondre aux attentes de tous. (L'Agefi - 19/06/1997)