La coentreprise formée par le japonais Sony et le suédois Ericsson a terminé l'année 2004 sur les chapeaux de roue. Au dernier trimestre, le fabricant de téléphones mobiles Sony Ericsson a publié...

La coentreprise formée par le japonais Sony et le suédois Ericsson a terminé l'année 2004 sur les chapeaux de roue. Au dernier trimestre , le fabricant de téléphones mobiles Sony Ericsson a publié un chiffre d'affaires de deux milliards d'euros , en hausse de 40 % sur un an ! Ce n'est pas tout. L'industriel a fait savoir que son bénéfice imposable ressortait à 140 millions d'euros contre 40 millions d'euros l'an passé à la même période.

Ces trois derniers mois, Sony Ericsson a vendu 12,6 millions de téléphones portables . Selon la direction de la joint-venture, les ventes ont profité d'un nouvel attrait pour les téléphones de troisième génération (séries V800 et Z1010) mais aussi du succès qui perdure sur des combinés GSM comme le S700, le K700 ou le K500.

En 2004 , Sony Ericsson aura vendu 42 millions de téléphones portables , ce qui lui rapporte sur la totalité de l'exercice un chiffre d'affaires de 6,52 milliards d'euros . Son bénéfice net ressort à 316 millions d'euros ; un nouvel équilibre, alors que Sony Ericsson avait publié une perte nette de 86 millions d'euros l'an passé.

(Atelier groupe BNP Paribas - 18/01/2005)