Sony, l’un des principaux acteurs mondiaux de l’électronique, et Toshiba, premier fabricant japonais de processeurs, auraient l’intention d’investir 3,8 milliards d’euros sur trois ans dans la ...

Sony, l’un des principaux acteurs mondiaux de l’électronique, et Toshiba, premier fabricant japonais de processeurs, auraient l’intention d’investir 3,8 milliards d’euros sur trois ans dans la production de semi-conducteurs. Sony assure qu’il investira 200 milliards de yens (1,67 milliards de dollars) sur cette période, dont 73 milliards de yens avant mars 2004 pour la construction de nouvelles chaînes de production. Sony souhaite créer un nouveau processeur pour équiper la prochaine génération de sa console de jeux vidéos, la Playstation. Désigné par le nom de code « Cell », il est développé par la filiale de jeux de Sony, Sony Computer Entertainment, en collaboration avec Toshiba et IBM, et devrait sortir en 2005. Toshiba a par ailleurs annoncé son intention de construire une nouvelle usine à partir de juin 2003 pour un montant de 200 milliards de yens. Il compte investir dès cette année fiscale (qui débute en avril) 40 milliards de yens. Cette usine devrait être opérationnelle d’ici un an et produira des processeurs pour la Playstation. Toshiba devrait y utiliser de nouvelles planches de silicone de 300 mm, deux fois plus puissantes que celles de 200 mm actuellement utilisées. (Atelier groupe BNP Paribas – 22/04/03)