semi-conducteurs. Abandonnant sa fonction de PDG de la branche micro-ordinateurs, Stan Shih vient de prendre la présidence du Acer Semiconductor Group, tout en restant toutefois président du consei...

semi-conducteurs. Abandonnant sa fonction de PDG de la branche micro-ordinateurs, Stan Shih vient de prendre la présidence du Acer Semiconductor Group, tout en restant toutefois président du conseil d’administration du holding de contrôle Acer Group. Désormais, le numéro deux de la division PC et responsable de l’internationale, Simon Lin assurera la gestion quotidienne de cette activité. Deux activités composent la division semi-conducteurs: l’une de fonderie de “wafer” (galettes de silicium), l’autre de fabrication de mémoires informatiques DRAM. Pénalisé comme les autres fabricants de semi-conducteurs par la crise qui frappe ce secteur, Acer souffre en plus pour des raisons qui lui sont propres. Depuis avril dernier, allié à l’américain Texas Instrument dans la production de DRAM depuis 1989, Acer doit en effet assumer seul la charge de cette activité après le retrait de son partenaire. Bien que manquant d’expérience par rapport à ces concurrents, Acer bénéficie depuis fin juin d’un accord d’échange de technologie avec IBM. L’activité semi-conducteurs déficitaire pénalise aujourd’hui l’ensemble du groupe. Stan Shih laisse entendre qu’il est à la recherche d’un partenaire pour se relancer sur ce créneau. (Les Echos 07/08/1998)