Smart city

Les start-up ré-inventent la station-service

  • 22 Fev
    2018
  • 2 min

La station-service se transforme avant même l'arrivée des véhicules autonomes. Les jeunes pousses Zebra Fuel et Yoshi proposent un nouveau modèle.

Le véhicule du futur sera autonome, électrique et partagé. Qu'adviendra-t-il alors des stations-service ? La question mérite en réalité de se poser dès à présent, puisque des start-up risquent de sérieusement disrupter leur activité. Zebra Fuel, par exemple, vient de lever 2,5 millions de dollars pour proposer un service encore peu répandu : une livraison à domicile – ou plutôt à l'automobile – de carburant. Il suffit à l'utilisateur de renseigner l'emplacement de son véhicule et une plage horaire sur l'application pour que des livreurs expérimentés se chargent de le fournir en diesel. La jeune pousse qui opère à Londres en attendant de se lancer à la conquête d'autres grandes villes européennes, envisage d'alimenter les voitures en essence, hydrogène et même en électricité dans un futur proche. Une assistance bien utile pour éviter de perdre du temps à la station-service, qui pourrait s'avérer bénéfique pour la circulation et donc pour l'environnement. Aux États-Unis, Yoshi propose un service similaire, la maintenance en plus. La start-up, fondée à Palo Alto près de San Francisco, a récemment reçu un investissement de 13,7 millions de dollars, notamment de la part du constructeur automobile GM – ce type de service ayant un jour vocation à être offert via le véhicule connecté. Le pétrolier ExxonMobil fait également partie des investisseurs, ce qui pourrait témoigner d'une prise de conscience quant à la nécessité de moderniser les stations-essence. En Chine enfin, Alibaba et le constructeur automobile SAIC ambitionnent d'ouvrir une station-service à Pékin dans laquelle le conducteur n'aura plus besoin de descendre de son véhicule pour mettre de l'essence ni pour payer. Tout se fera via le tableau de bord grâce à AliPay et à une géolocalisation de la voiture. Si ce type d'infrastructure venait à disparaître, cela pourrait aussi avoir des conséquences sur la vente d'autres produits. Au Cleantech ForumRob Nail, cofondateur de la Singularity University, a ainsi mis en lumière la disruption que pourrait subir le marché des boissons énergisantes, principalement achetées dans les stations-services – du fait des véhicules autonomes.

Rédigé par Sophia Qadiri