Jim Barksdale, le patron de Netscape, accusé par Microsoft de lui avoir tendu “un piège” a en retour accusé Microsoft de lui avoir chaudement recommandé en juin 1995 de rester à l’écart du marché de...

Jim Barksdale, le patron de Netscape, accusé par Microsoft de lui avoir tendu “un piège” a en retour accusé Microsoft de lui avoir chaudement recommandé en juin 1995 de rester à l’écart du marché des logiciels de navigation sur Internet. Lors d’une réunion du 21 juin 1995 entre de hauts responsables des deux entreprises, des dirigeants de Microsoft auraient dit à Netscape “vous restez à l’écart” du marché des logiciels de navigation et “nous serons amis et vous pouvez faire n’importe quelle autre activité”. (Les Echos 28/10/1998)