La semaine passée, nous évoquions dans la Lettre de l’Atelier le procès qui oppose le spécialiste de la photographie à l’éditeur Sun (lire notre article du 05.10.2004). Ce dernier, qui a mis au...

La semaine passée, nous évoquions dans la Lettre de l’Atelier le procès qui oppose le spécialiste de la photographie à l’éditeur Sun (lire notre article du 05.10.2004). Ce dernier, qui a mis au point le langage de programmation Java, était accusé par Kodak d’avoir exploité trois brevets appartenant à Wang Laboratories, une société qu’il rachetait en 1997. Le 1er octobre dernier, un jury fédéral de New-York reconnaissait Sun Microsystems coupable d’une exploitation frauduleuse de ces brevets. Nous évoquions alors la possibilité que Sun doive payer la somme réclamée par Kodak au titre de dommages et intérêts : pas moins d’un milliard de dollars. Finalement, Sun ne devra pas débourser autant : les deux acteurs sont parvenus à se mettre d’accord sur le fait que Sun paie 92 millions de dollars pour régler à l’amiable le conflit qui l’oppose à Kodak depuis maintenant deux ans. (Atelier groupe BNP Paribas - 12/10/2004)