Le ciel continue hélas ! de s’assombrir pour Sun Microsystems. Après neuf trimestre consécutifs de baisse de son chiffre d’affaires, le spécialiste des serveurs a annoncé avant hier soir qu’il ...

Le ciel continue hélas ! de s’assombrir pour Sun Microsystems. Après neuf trimestre consécutifs de baisse de son chiffre d’affaires, le spécialiste des serveurs a annoncé avant hier soir qu’il prévoyait une baisse substantiellement plus forte de son dernier trimestre fiscal, clôturé fin septembre. Le dernier trimestre avait déjà fini sous de mauvais auspices :

Après avoir cru terminé son 4ème trimestre 2003 (à la fin juin de cette année) avec un profit symbolique de 12 millions de dollars, Sun Microsystems avait de nouveau dû revoir à la baisse ses estimations en inscrivant une provision de 1,05 milliard de dollars dans ses comptes, suite à une réévaluation de son crédit d’impôts. Un transfert comptable qui a amené le constructeur à déclarer 1,04 milliards dollars de pertes, soit 32 cents par actions, sur ce 4ème trimestre.

Pour tenter de revenir à l’équilibre, depuis octobre 2001, Sun s’est déjà séparé de plus de 4000 employés, soit 17 % de ses effectifs. Ces mesures n’ont pas enraillé la spirale dangereuse dans laquelle Sun se trouve, tandis que ces concurrents, également constructeurs de serveurs, ne cessent de lui prendre des parts de marché dans un secteur qui pourtant semble bien repartir.

(Atelier groupe BNP Paribas – 01/10/2003)