C'est lors de la Fodem (Free and open source software developer european meeting), la réunion européenne des développeurs de logiciels libres et open source, qui s'est tenue il y a quelques jours...

C'est lors de la Fodem (Free and open source software developer european meeting), la réunion européenne des développeurs de logiciels libres et open source, qui s'est tenue il y a quelques jours à Bruxelles, que Sun a fait savoir qu'il allait rejoindre la Free Software Foundation (FSF),cette organisation à but non lucratif qui a notamment pour objectif de promouvoir l'usage du logiciel libre basé sur la licence GNU/GPL.
 
Sun rejoint ainsi des entreprises telles que Google, IBM, Cisco, Nokia, HP, Samsung ou Intel au sein du groupe des Corporate Patrons de la FSF. Ceux-ci s'associent à la FSF et au projet GNU en échange d'un apport financier. Ces firmes ont ainsi le droit d'apposer sur leur site Internet un logo spécial qui prouve qu'elles appartiennent au Corporate Patrons et qu'elles soutiennent une association qui prône l'usage de l'open source.
 
 
Voilà le logo que peuvent intégrer sur leur site
les firmes qui adhèrent à la FSF.
 
Cette adhésion de Sun au projet de la FSF n'a rien de surprenant: le groupe avait en effet ouvert en novembre dernier le code source de sa technologie Java en la faisant passer sous licence GNU/GPL.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 01/03/2007)