Face à baisse des marchés consacrés aux nouvelles technologies, Deutsche Telekom a choisi hier la prudence en introduisant ses actions à 27 euros. Bien lui en a pris. Malgré le contexte de dépréciat...

Face à baisse des marchés consacrés aux nouvelles technologies, Deutsche Telekom a choisi hier la prudence en introduisant ses actions à 27 euros. Bien lui en a pris. Malgré le contexte de dépréciation des valeurs, les actions T-Online ont été vingt fois sur-souscrites. Il y a eu un tirage au sort dans lequel les salariés de la compagnie et les abonnés de T-Online ont été avantagés. La réussite de cette entrée en bourse était capitale pour Deutsche Telekom (DT). DT introduit une nouvelle partie de son capital dés le mois de juin. A l’automne, l’opérateur allemand mettra sur le Neuer Market T-Mobil, sa filiale liée aux téléphones portables. Si ce succès se confirme, des analystes voient déjà le cours de l’action grimper jusqu’à 45 euros, avant la fin de l’année… Cette nouvelle réjouira sans doute Lagardère qui a troqué son Club Internet contre une participation stratégique chez T-Online. Il pourra ainsi continuer de « fournir des contenus Internet à Club-Internet, non seulement en France, mais aussi en Europe », comme le rappelle Lyoncel Francoy (Deutsche Bank), à La Tribune de ce matin. (Jean de Chambure - Atelier BNP-Paribas - 18/04/2000)