Un jugement obligeant Deutsche Telekom, leader national avec son serveur T-Online, à montrer davantage de transparence sur ses coûts, pourrait faire baisser les tarifs d'accès à Internet en Allema...

Un jugement obligeant Deutsche Telekom, leader national avec son serveur T-Online, à montrer davantage de transparence sur ses coûts, pourrait faire baisser les tarifs d'accès à Internet en Allemagne. Deutsche Telekom a été obligé, par un tribunal de Hambourg, de dire combien il fait payer pour l'accès à Internet proprement dit et combien il fait payer pour l'utilisation de sa ligne téléphonique. Selon ce jugement en première instance, tous les serveurs paient autant que T-Online pour l'utilisation des lignes téléphoniques de Deutsche Telekom. Stefan Althoff, un porte parole de l'opérateur public a assuré "nous devrons offrir les mêmes conditions à T-Online et à la concurrence". Accusant de subventionner T-Online, la filiale d'AOL et de Bertelsmann, AOL Allemagne avait porté plainte contre l'opérateur public allemand. (La Tribune - les Echos - 16/03/1999)