Ex-filiale informatique de Thomson-CSF, reprise par le financier Walter Butler en janvier, Thomainfor vient d’annoncer à la fois son changement de nom “Osiatis”, un résultat d’exploitation de 6,5 mi...

Ex-filiale informatique de Thomson-CSF, reprise par le financier Walter Butler en janvier, Thomainfor vient d’annoncer à la fois son changement de nom “Osiatis”, un résultat d’exploitation de 6,5 millions de F et un chiffre d’affaires de 250 millions de F au premier semestre 1998. L’an dernier, la perte d’exploitation atteignait 167 millions de F et la perte cumulée depuis cinq ans 850 millions. Pour l’ensemble de l’année, la société devrait afficher une marge d’exploitation de “plus de 2 %” du chiffre d’affaires (près de 500 millions de F), soit un résultat de plus de 10 millions de F. Comptant 920 salariés, dont 600 en France, Osiatis est implantée en Allemagne, en Autriche, en Espagne, en Belgique et au Luxembourg. Avec un nouveau directeur depuis juillet, Robert Aydabirian, un ancien de Bull, Osiatis va élargir ses compétences à la définition des architectures, la gestion des évolutions des parcs informatiques, et l’intégration des nouvelles technologies. (Les Echos L’Agefi Le Figaro La Tribune 15/10/1998)