Les trois sociétés sont parvenues à réduire la taille des mémoires Dram de 64 mégabits de 20 % pour la ramener à 30 millimètres carrés. L'utilisation de ces technologies devrait, selon Toshiba, pe...

Les trois sociétés sont parvenues à réduire la taille des mémoires Dram de 64 mégabits de 20 % pour la ramener à 30 millimètres carrés. L'utilisation de ces technologies devrait, selon Toshiba, permettre la réduction de 20 % des coûts de production. Cette puce, dont la production en série devrait débuter d'ici à la fin de l'année, sera fabriquée au Japon et aux Etats-Unis. Investissant 20 milliards de yens (160 millions d'euros ou 1,05 milliard de F), Toshiba devrait porter sa capacité de production de Dram de 64 mégabits à 13 millions d'unités par mois. (La Tribune - 11/01/1999)