Les fabricants de semi-conducteurs doivent bénir la mémoire flash : l'engouement rencontré par ce support dope les ventes de tout le secteur. Toshiba vient ainsi d'annoncer qu'il allait dépasser...

Les fabricants de semi-conducteurs doivent bénir la mémoire flash : l'engouement rencontré par ce support dope les ventes de tout le secteur. Toshiba vient ainsi d'annoncer qu'il allait dépasser les objectifs de profit pour sa division de semi-conducteurs.

Toshiba est le deuxième fabricant de mémoires flash de type NAND (ce nom vient de celui de l'opérateur logique utilisé dans leurs circuit intégré) derrière le coréen Samsung. Et si l'ensemble du secteur des semi-conducteurs se porte bien , les spécialistes de la mémoire flash voient leurs ventes propulsées très haut par la forte demande dans le domaine des baladeurs et des appareils photo numériques, ainsi que des téléphones portables.

Toshiba avait initialement annoncé un bénéfice d'exploitation de 22 milliards de yens pour la période allant d'avril à septembre 2005 et de 75 milliards de yens pour l'ensemble de l'année fiscale. "Nous n'avons pas encore tous les chiffres, mais nous devrions être bien au-dessus de l'objectif de 22 milliards au premier semestre", s'est félicité le vice-président de Toshiba, Masashi Muromachi, lors d'un salon près de Tokyo.

(Atelier groupe BNP Paribas- 06/10/2005)