problème infernal des déplacements. Pour 64 % des Français il est "inévitable de diminuer la circulation automobile dans les villes", selon un récent sondage de la Sofres. La majorité des personnes ...

problème infernal des déplacements. Pour 64 % des Français il est "inévitable de diminuer la circulation automobile dans les villes", selon un récent sondage de la Sofres. La majorité des personnes interrogées est même prête à abandonner sa "chère" voiture au profit des transports en commun, à condition toutefois que ceux-ci soient de qualité, c'est-à-dire "intelligents". Les pouvoirs publics, les industriels, les utilisateurs de tous pays réfléchissent. ° Des deux côtés de l'Atlantique, les solutions pour une circulation "intelligente" divergent : conduite automatique sur autoroute informatisée ou optimisation des structures existantes. ° La mise en service du métro automatique Météor l'an prochain sera-t-elle la bonne solution pour désengorger Paris ? ° Entre l'automobiliste isolé et le monde extérieur, après la CB, voici qu'apparaît la hi-fi. ° Dressant le bilan du 4è congrès mondial sur l'ITS (Intelligent Transport System) qui vient d'avoir lieu à Berlin, Olivier Mossé, directeur général de l'organisme européen Ertico affirme "avec les aides à la conduite, l'Europe a dix ans d'avance sur les Américains". ° Dès la conception des systèmes de transports intelligents, les constructeurs font de plus en plus appel à des ergonomes, mais l'adaptation homme-machine n'est pas toujours aisée. (Dossier de trois pages - La Tribune - 12/11/1997)