Deutsche Telecom a renoncé à se porter candidat à l’une des deux licences UMTS de téléphonie mobile troisième génération encore disponibles sur le territoire français...

Deutsche Telecom a renoncé à se porter candidat à l’une des deux licences UMTS de téléphonie mobile troisième génération encore disponibles sur le territoire français (Orange et SFR ayant acquis les deux premières). Bouygues Telecom devrait se déclarer le 26 mai prochain pour l’une d’entre elles. Après l’écart de la candidature du groupe hong-kongais Hutchinson, aucune licence UMTS ne devrait être attribuée à un opérateur étranger par la France, ce qui la différencie de la plupart de ses voisins (notamment allemands et anglais). Grâce à ces licences, l’Etat français estimait pourtant obtenir 19,8 milliards d’euros pour financer le fonds de réserve des retraites. Des scénarios pessimistes estiment que l’Etat ne pourrait en récolter que 1,8 milliard d’euros. (Atelier BNP Paribas – 5/04/2002)