Smart city

Un vent de greentech souffle sur les aéroports néerlandais

  • 07 Sep
    2017
  • 2 min

Les quatre aéroports les plus importants des Pays-bas seront alimentés par l'énergie renouvelable dès 2018.


Mexico annonçait il y a trois ans, la construction de l’aéroport le plus “durable” du monde, qui devrait s’achever en 2020. D’ici là, le Pays-Bas aura déjà montré l’exemple. Le pays des tulipes envisage, dès 2018, de faire fonctionner ses quatre plus grands aéroports uniquement à l’énergie renouvelable. D’autres aéroports se sont déjà lancés des objectifs similaires mais ont utilisé le solaire pour y parvenir. Comme Cochin international et ses 46 150 panneaux solaires dans l’état du Kerala en Inde. Les aéroports néerlandais Schiphol, Rotterdam La Haye, Eindhoven et Lelystad seront alimentés par les parcs éoliens de la région, qui devront répondre à leur besoin de 200 gigawattheures, soit l’équivalent de ce que consomment 60 000 foyers néerlandais. L’objectif est également d’encourager le secteur des énergies vertes aux Pays-Bas. D’ici à 2020, la totalité de l’énergie éolienne devra provenir de nouveaux parcs. Le pays, et Amsterdam en particulier, font partie des pionniers en terme de smart city. Le gouvernement voudrait que le pays devienne neutre en carbone en 2050 et passer à 16% d'énergie renouvelable dès 2023. La start-up locale Bleeve aide aussi les particuliers à adopter les énergies vertes adaptées à leurs besoins. Un vent de Greentech souffle sur le pays des tulipes.


Rédigé par Sophia Qadiri