Le troisième opérateur longue distance des Etats-Unis, Verizon, s’oriente de plus en plus franchement en direction du secteur des accès Internet haut débit par ligne DSL, mais tente également de ...

Le troisième opérateur longue distance des Etats-Unis, Verizon, s’oriente de plus en plus franchement en direction du secteur des accès Internet haut débit par ligne DSL, mais tente également de se placer sur le marché des technologies de pointe. Il va par exemple transformer son parc de téléphones publics new-yorkais, de moins en moins utilisés depuis l’arrivée du téléphone portable, en bornes Wi-Fi (hotspots). Les relais Wi-Fi permettent une connexion sans fil à l’Internet haut débit dans un rayon de cent mètres environ, selon les normes utilisées, la plus fréquente étant la 802.11b. Verizon annonce vouloir transformer un millier de téléphones publics d’ici la fin de 2003. Plusieurs hotspots ont déjà été installés et activés par l’opérateur dans les lieux les plus fréquentés de Manhattan. Ce service sera proposé gratuitement aux clients qui, chez eux, sont déjà abonnés à l’accès Internet fourni par Verizon. Il leur suffira de disposer d’un ordinateur portable ou d’un PDA compatible avec le Wi-Fi. (Atelier groupe BNP Paribas – 14/05/2003)