En cinq mois d'existence, la nouvelle banque par téléphone et par Internet Egg, lancée par le numéro un britannique de l'assurance-vie Prudential a réalisé 3 milliards de livres de dépôts (4,25 m...

En cinq mois d'existence, la nouvelle banque par téléphone et par Internet Egg, lancée par le numéro un britannique de l'assurance-vie Prudential a réalisé 3 milliards de livres de dépôts (4,25 milliards d'euros) et conquis 300 000 clients. Son coût de lancement a pesé sur le résultat annuel avant impôt de 1998 de Prudential qui s'élève à 1,141 milliard de livres (1,62 milliard d'euros), soit une légère baisse de 2,3 %. Le résultat d'exploitation du groupe reste stable à 868 millions de livres (864 millions en 1997) malgré les 77 millions de livres de pertes exceptionnelles liées au coût du lancement de sa filiale de banque directe. Pour le directeur général de Prudential, les résultats de sa filiale de banque directe sont largement en avance sur son objectif initial de 5 milliards de livres de dépôts en cinq ans. Sir Peter Davies a ainsi indiqué "le rythme d'ouverture des nouveaux comptes continue à s'accélérer malgré deux baisses des taux d'intérêt". Toutefois, s'il veut continuer à offrir la même qualité de service à ses clients, l'assureur britannique va devoir limiter le montant des dépôts. Egg devrait dégager ses premiers bénéfices en 2001. (Les Echos - 25/02/1999)