Tout le monde le dit : Attention aux virus, aux chevaux de Troie, aux logiciels espion. La presse, les éditeurs d’anti-virus, les fournisseurs d’accès… Et pourtant : une récente étude menée par...

Tout le monde le dit : Attention aux virus, aux chevaux de Troie, aux logiciels espion. La presse, les éditeurs d’anti-virus, les fournisseurs d’accès… Et pourtant : une récente étude menée par des chercheurs et publiée par AOL et la National Cyber Security Alliance révèle que les internautes sont extrêmement mal protégés, à leur domicile, des menaces du net.

Sur 326 adultes sondés par les chercheurs, 77 % ont affirmé être à l’abri des dangers du Web. A peu près la même proportion d’internautes a estimé être bien protégée des pirates qui sévissent sur Internet et de leurs dernières créations.

Après visite au domicile de ces mêmes adultes, les chercheurs ont pu observer que les deux-tiers des internautes disposant d’un programme anti-virus ne l’avaient pas mis à jour depuis une semaine. Compréhensible. Ils ont également détecté que deux tiers des personnes concernées par l’étude n’avaient aucun firewall sur leur ordinateur !

La palme revient tout de même aux logiciels espion, qui ont pu être détectés sur 80 % des ordinateurs soumis à l’étude. L’un des internautes concernés par le sondage hébergeait par exemple - sans en avoir le moins du monde conscience - plus de 1000 spywares…

Moralité : ce n’est pas parce qu’on se croit à l’abri des menaces virales qu’on l’est nécessairement !

(Atelier groupe BNP Paribas - 26/10/2004)