Une étude commandée par la société Intel, le géant mondial des micro-processeurs, et publiée récemment mentionne la prédominance de Portland et de San Francisco sur les autres villes américaines...

Une étude commandée par la société Intel, le géant mondial des micro-processeurs, et publiée récemment mentionne la prédominance de Portland et de San Francisco sur les autres villes américaines, dans l’exploitation des technologies d’accès sans fil à Internet. Ces systèmes de connexion, communément appelés Wi-Fi (wireless fidelity), séduisent de plus en plus de professionnels aux Etats-Unis.L’étude prend en compte un grand nombre de facteurs : nombre d’utilisateurs, bornes d’accès sans fil à Internet, ou évolution de l’impact de ces technologies sur le réseau, par exemple. Austin et Seattle occupent les troisième et quatrième places du classement, Washington n’est que sixième. New York ne fait pas parti des dix premières villes américaines utilisatrices de la technologie Wi-Fi !Selon IDC, les Etats-Unis compteraient environ 3 700 bornes d’accès Wi-Fi (hotspots), situées dans des cafés, des parcs publics, des hôtels ou des aéroports. D’après le Wall Street Journal et Forester Research, cités par le site eMarketer, les terminaux d’accès sans fil à Internet devraient passer aux Etats-Unis de sept millions à dix-neuf millions, entre 2003 et 2006. (Atelier - groupe BNP Paribas - 14/03/03)