Dans la lettre d'hier, nous relations la confirmation par la Cour européenne de Justice (CEJ) de la sanction imposée par l'Union Européenne au géant de Redmond. Suite au rendu de cette décision...

Dans la lettre d'hier, nous relations la confirmation par la Cour européenne de Justice (CEJ) de la sanction imposée par l'Union Européenne au géant de Redmond. Suite au rendu de cette décision, la firme de Redmond a fait savoir qu'à compter du mois de janvier 2005 elle mettrait à la disposition des fabricants de PC une version de son système d'exploitation Windows sans son application de lecture audio et vidéo Media Player. En outre, en ce qui concerne l'interopérabilité de Windows avec des produits d'éditeurs concurrents, que la Commission européenne souhaite imposer au géant de Redmond, Microsoft a fait savoir que seraient publiées à la fin de la semaine des informations à l'intention de ses concurrents. Celles-ci devraient permettre à ces derniers de faire dialoguer leurs programmes avec ceux développés par Microsoft. A ce sujet, lire aussi : L'Europe maintient ses sanctions à l'encontre de Microsoft (22.12.2004) (Atelier groupe BNP Paribas - 23/12/2004)