Le succès incroyable des services de partage de videos en ligne a vu l'essor de sociétés telles que Youtube fondée par trois anciens employés de PayPal (Chad Hurley, Steve Chen et Tawed Karim) ou Google Video. La France a emboité le pas avec DailyMotion, l'un des plus sérieux challengers du leader Youtube, et plus récemment Kewego, fondé par deux figures françaises de l'Internet, Michel Meyer et Olivier Heckmann, les deux fondateurs de Lycos-Multimania. La Chine a généré aussi son lot de "Youtubes'Like" : Pomoho, Toudou, UUme, Yoqoo ou encore Wangyou mis à mal en ce moment part la SARFT (voir notre article La fin des “Youtubes like” en Chine ?). Qu'en est-il de la Corée ?

Korea TechCrunch fait le point sur les services de partage de video, dans un pays où le haut débit est presque une religion. Voici quelques unes des figures les plus remarquables de l'Internet Coréen : Pandora.tv, Naver Play, Daum TVPot, BeeDeo.com, Mncast, Daum Videolog. A l'instar de MySpace fournissant aux internautes la possibilité de mettre en ligne des UCC (User Created Content), Cyworld (voir aussi notre article sur atelier.fr), le MySpace Coréen, peut aussi figurer dans cette liste.